Le cas des sans sucres

 

 

  A la suite de l’expérience que notre groupe a réalisée, nous pouvons remarquer que les boissons énergisantes, tel que le RedBull, existent dans une version originale, c’est-à-dire contenant du sucre, et aussi dans une version allégée dite « sugar free ».

     Les boissons énergisantes sont connues en partie pour leur très haute teneur en sucre. Cependant, il existe des versions « sans sucre ». Leur emballage est souvent plus clair que la boisson originale. La composition des « sugar free » est la même que l’originale, mise à part leur teneur en sucre. Dans les boissons light, les sucres sont remplacés par de l’aspertame et de l’acésulfame K. Nous pouvons donc alors nous questionner sur la façon dont le consommateur trouve de l’énergie.

     En effet, certains consommateurs adeptes des boissons énergisantes et ayant déjà testé les versions light, sont d’avis que ces dernières donnent un coup de fouet comme la version originale. Mais, ils remarquent qu’une fois les effets passés, la fatigue revient de plus belle. Le « coup de fouet » est dû à la présence de taurine, de caféine et de glucuronolactone. En effet, nous pouvons remarquer que le sucre qui est présent dans ces boissons se stocke dans le corps pour renouveler les besoins du consommateur. Or, les boissons sans sucre obligent le consommateur à puiser dans ses propres réserves de glycogène, ce qui entraîne une soudaine fatigue après la prise d’une de ces boissons.

     Cependant, même si les boissons ne font pas grossir, il faut tout de même veiller à sa consommation car les teneurs en taurine, en caféine et en glucuronolactone restent les mêmes, et entraînent, de plus, une fatigue soudaine après les effets toniques de la boisson.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site